Espace Liberté

 

au cours de la journée du 21/12/2011 vous avez été 1586 visiteurs sur ce blog ! je vous en remercie très chaleureusement.

Depuis ce record n'a pas été battu bien que frôlé à plusieurs reprises. Allez on s'y met ?


 

Un bonjour particulier et mes souhaits de bonne visite sur ce Blog à mes amis Juifs, nombreux parmi mes visiteurs, je veux leur dire qu'ils sont dans mon coeur et que je les soutiendrai toujours


etoile-de-david.jpg


 

Suivez-moi sur Twitter :

stellavidal12

 

Et sur Facebook

https://www.facebook.com/stellavidal.France

 


VOUS QUI PASSEZ OU HABITEZ ST-AFFRIQUE, ALLEZ VISITER PASTORALIA, visite complémentaire à celle des caves de Roquefort où les enfants pourront s'éclater dans un cadre somptueux et bucolique.
PASTORALIA

 

La visite de Pastoralia a été conçue de manière à être parfaitement adaptée aux familles. Cette exposition animée fait appel à tous les sens : visuels, olfactifs, tactiles et sonores. Tout au long de l'année, des animations sont proposées aux enfants (atelier de coloriage, rencontre avec les brebis...). Vous pourrez prolonger votre visite et vous détendre sur le parcours de découverte aménagé aux abords du site et apprendre ainsi à reconnaitre les plantes et arbres de la région. 

Pastoralia route de Bournac, 12400 St-Affrique 33 (0)5 65 98 10 23   http://www.pastoralia.frPASTORALIA1.jpgfleur042

 


MON GRAND COUP DE COEUR :


 

Visitez le Blog de Daniel Guichard, lien actif ci-après : link

Allez-y nombreux, soutenez cet artiste atypique et authentique, téléchargez son nouveau titre "Combien de fois". Merci à toutes et tous. Vous pouvez aussi commander son dernier CD en écrivant à Daniel Guichard Productions 17 av 11 Novembre 1918, 34410 SAUVIAN.  N'oubliez jamais qu'il faut acheter les musiques pour que les artistes vivent et puissent continuer de créer. Devenez fan de la page Facebook : Daniel Guichard Officiel !

 

 

https://www.facebook.com/stellavidal.France

 

 

Vous qui passez par ici, s'il vous reste un peu de temps, allez visiter mon Blog Saint-Affrique en Sud-Aveyron, à l'adresse suivante :  http://www.saint-affrique-aveyron.fr/#

   


Mes citations préférées :
 

   

«Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.»
[ Abraham Lincoln ]


«Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays.»
[ John Fitzgerald Kennedy ]

   

  • Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage !
  • Je n’ai qu’une seule ambition : ne pas plaire à tout le monde. Plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui.
  • (Sacha Guitry)

 

 


 

Nicolas Sarkozy, le PrésidenT dont la France doit rester fière et qui entrera dans l'histoire comme le meilleur Président de la 5ème République !


HORLOGE

 

 

INFORMATIONS DIVERSES

Vous aimez et respectez les animaux, vous ne supportez pas la corrida, évitez les villes taurines, n'allez pas leur donner votre argent, faites un large détour, dénoncez la barbarie, la torture, l'ignominie de cette pseudo tradition.

http://www.anticorrida.com/

 

Taureau agonisant

Merci à mes visiteurs qui compatissent et condamnent la corrida, et encore Bravo aux Catalans qui ont osé voter l'interdiction de ce spectacle cruel et suranné à compter de 2012.


Pourtant parfois la corrida finit bien ! La preuve ci-dessus par l'image ! ( Le torero Aparicio à Madrid encorné à la fin du printemps dernier par-dessous la machoire, la corne ressort par la bouche : OLE !

 

 

Vous qui vous passionnez pour la F1 et le sport auto en général, des infos en direct sur


http://fr.espnf1.com/

  4483652249_020bee1c65.jpgMichaël Schumacher au volant de sa Mercédes

 

 

Calendrier

Novembre 2012
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
<< < > >>

VOS REACTIONS

  • 07/11/2012 14:38:00
    LA GRANDE CONTRADICTION DU GOUVERNEMENT SUR LA TVA : FLAGRANT DELIT DE REVIREMENT
    Il y en a un autre qui a envie de vomir rien qu’à la vue de ces...
    Christian-Bernard Vidal
  • 07/11/2012 08:02:39
    LA GRANDE CONTRADICTION DU GOUVERNEMENT SUR LA TVA : FLAGRANT DELIT DE REVIREMENT
    Je suis vraiment écoeurée par cette bande de cons ! Tu peux ne...
    :0014: ♥ dom ♥
  • 06/11/2012 07:14:04
    LE DOCUMENT CHOC QUI INQUIETE LE PS DU PAS-DE-CALAIS, sévère réquisitoire du parquet de Béthune
    je t' avais perdu de vue ! Je dénonce les mêmes magouilles...
    trublion
  • 05/11/2012 18:44:18
    LE DOCUMENT CHOC QUI INQUIETE LE PS DU PAS-DE-CALAIS, sévère réquisitoire du parquet de Béthune
    Très poétique, cette fédération du Nord socialiste. Guy Mollet, le...
    scoubab00
  • 05/11/2012 07:45:09
    LE DOCUMENT CHOC QUI INQUIETE LE PS DU PAS-DE-CALAIS, sévère réquisitoire du parquet de Béthune
    Et ... un de plus ! Un ! On n'a pas fini d'en trouver des...
    :0014: ♥ dom ♥
  • 04/11/2012 11:12:17
    COUAC COUAC COUAC, CE MOT QUI LES DERANGE MAIS QUI EST TELLEMENT EXPLICITE : VIDEO
    Hé ben dis donc, tu n’y va pas par le dos de la cuillère !!! Je viens de...
    Christian-Bernard Vidal
  • 03/11/2012 07:24:50
    COUAC COUAC COUAC, CE MOT QUI LES DERANGE MAIS QUI EST TELLEMENT EXPLICITE : VIDEO
    Couac, couac ! Mdrrrrrrrrr Bon week end, ma chère Stella....
    :0014: ♥ dom ♥
  • 02/11/2012 07:32:45
    L'IMAM ANTISEMITE DE LA MOSQUEE OMAR A ETE EXPULSE MANU MILITARI : BRAVO
    Une excellente décision, même si elle a eu lieu "fort à propos" ......
    :0014: ♥ dom ♥
  • 01/11/2012 07:35:10
    HOLLANDE, LA COTE D'ALERTE, CE N'EST PAS "SANDY" MAIS CA Y RESSEMBLE !
    Tout le monde constate son incapacité et celle de ses collaborateurs...
    :0014: ♥ dom ♥
  • 30/10/2012 08:16:15
    LE PS NE SERT PLUS A RIEN SAUF A SOUTENIR AYRAULT, IL EN A BIEN BESOIN : ZERO !
    Ca continue entre les deux "dames" ... Pffffffff Bon mardi...
    :0014: ♥ dom ♥

Articles récents

  • LA GRANDE CONTRADICTION DU GOUVERNEMENT SUR LA TVA : FLAGRANT DELIT DE REVIREMENT
  • LE DOCUMENT CHOC QUI INQUIETE LE PS DU PAS-DE-CALAIS, sévère réquisitoire du parquet de Béthune
  • COUAC COUAC COUAC, CE MOT QUI LES DERANGE MAIS QUI EST TELLEMENT EXPLICITE : VIDEO
  • L'IMAM ANTISEMITE DE LA MOSQUEE OMAR A ETE EXPULSE MANU MILITARI : BRAVO
  • HOLLANDE, LA COTE D'ALERTE, CE N'EST PAS "SANDY" MAIS CA Y RESSEMBLE !
  • COMPETITIVITE : HOLLANDE PROMET DES DECISIONS EN NOVEMBRE ... ET NOEL EN DECEMBRE !!!
  • LE PS NE SERT PLUS A RIEN SAUF A SOUTENIR AYRAULT, IL EN A BIEN BESOIN : ZERO !
  • UNE RECETTE POUR LES FETES A ESSAYER AVANT : LA GALANTINE DE VOLAILLE AU FOIE GRAS
  • HOLLANDE : LA DEFIANCE S'INSTALLE PARMI LES FRANCAIS, sondage exclusif pr LeFigaro.fr
  • A JUSTE RAISON, L'IMAGE DE L'ISLAM SE DEGRADE FORTEMENT EN FRANCE
Liste complète

Catégories

  • POLITIQUE (347)
  • ACTUALITE (375)
  • HUMOUR (146)
  • BLOGZINE (499)

PRESENTATION DU BLOG

  • : Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur
  • Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur
  • : Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

MON CLAN, MA FAMILLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image-017.jpg

 

 

palavas4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 














































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

  • novembre 2012 (4)
  • octobre 2012 (17)
  • septembre 2012 (16)
  • août 2012 (8)
  • juillet 2012 (9)
  • juin 2012 (9)
  • mai 2012 (18)
  • avril 2012 (19)
  • mars 2012 (18)
  • février 2012 (14)
  • janvier 2012 (16)
  • décembre 2011 (13)
  • novembre 2011 (18)
  • octobre 2011 (16)
  • septembre 2011 (22)
  • août 2011 (14)
  • juillet 2011 (20)
  • juin 2011 (20)
  • mai 2011 (26)
  • avril 2011 (18)
  • mars 2011 (17)
  • février 2011 (17)
  • janvier 2011 (20)
  • décembre 2010 (28)
  • novembre 2010 (35)
  • octobre 2010 (12)
  • septembre 2010 (15)
  • août 2010 (12)
  • juillet 2010 (13)
  • juin 2010 (13)
  • mai 2010 (7)
  • avril 2010 (8)
  • mars 2010 (18)
  • février 2010 (19)
  • janvier 2010 (19)
  • décembre 2009 (7)
  • octobre 2009 (3)
  • septembre 2009 (3)
  • août 2009 (7)
  • juillet 2009 (21)
  • juin 2009 (17)
  • mai 2009 (23)
  • avril 2009 (19)
  • mars 2009 (10)
  • février 2009 (25)
  • janvier 2009 (23)
  • décembre 2008 (17)
  • novembre 2008 (19)
  • octobre 2008 (34)
  • septembre 2008 (32)
  • août 2008 (31)
  • juillet 2008 (33)
  • juin 2008 (31)
  • mai 2008 (20)
  • avril 2008 (21)
  • mars 2008 (17)
  • février 2008 (21)
  • janvier 2008 (24)
  • décembre 2007 (20)
  • novembre 2007 (25)
  • octobre 2007 (27)
  • septembre 2007 (22)
  • août 2007 (17)
  • juillet 2007 (20)
  • juin 2007 (25)
  • mai 2007 (17)
  • avril 2007 (12)
  • mars 2007 (10)
  • février 2007 (21)
  • janvier 2007 (21)
  • décembre 2006 (24)
  • novembre 2006 (43)
  • octobre 2006 (48)
  • septembre 2006 (4)

W3C

  • Flux RSS des articles

RECOMMANDER MON BLOG

Partager ce blog

Recherche

Concours

Créez votre blog gratuit

Bienvenue Welcome

Bonjour et bienvenue sur mon Blog éclectique

Bonne visite et bonne lecture.

Les commentaires sont modérés et mis en ligne en principe matin et soir. Merci de votre passage, à bientôt !

 

 

Mardi 6 novembre 2012 2 06 /11 /Nov /2012 18:29

LA GRANDE CONTRADICTION DU GOUVERNEMENT SUR LA TVA : FLAGRANT DELIT DE REVIREMENT

 

Jean-Marc Ayrault et François Hollande, sur le perron de l'Élysée.
Jean-Marc Ayrault et François Hollande, sur le perron de l'Élysée. Crédits photo : BERTRAND LANGLOIS/AFP

Après être revenu sur la «taxe anti-délocalisation» mise en place par Nicolas Sarkozy, l'exécutif se résout à recourir à une augmentation de la TVA. La droite savoure déjà ce flagrant délit de revirement.

Souvent, politique varie. L'exemple de la TVA sociale est édifiant. La mesure, qui consiste à financer un abaissement des cotisations sociales payées par les entreprises par une hausse de la TVA, avait été vivement critiquée par la gauche lorsque Nicolas Sarkozy en avait proposé la mise en œuvre, en janvier dernier. La voilà remise au goût du jour par le gouvernement socialiste, qui prévoit une hausse du taux principal de 19,6 à 20% et du taux intermédiaire de 7 à 10% à partir du 1er janvier 2014. De quoi financer la moitié des 20 milliards d'euros de crédits d'impôts accordés aux entreprises pour relancer leur compétitivité.


L'augmentation de la TVA, financièrement efficace - un point de TVA au taux intermédiaire représente un gain de 1,1 milliard d'euros pour l'État - n'en est pas moins politiquement périlleuse pour le gouvernement. Car elle va à l'encontre de tout ce qui a été dit et répété par les socialistes tout au long de la campagne présidentielle. À l'annonce par Nicolas Sarkozy d'un relèvement de la taxe, le PS n'avait pas hésité à parler de «mesure anti-pouvoir d'achat» et «antisociale». Son argument? La TVA, à l'assiette très large, étant «payée par tous les Français», son relèvement est donc «injuste socialement» !!!


«C'est une machine à réduire le pouvoir d'achat des plus modestes», attaque en janvier Najat Vallaud-Belkacem, alors porte-parole de campagne de François Hollande. Et Martine Aubry de renchérir: «Nicolas Sarkozy a commencé en aidant les plus privilégiés, avec notamment le bouclier fiscal, et il termine en faisant payer les classes populaires et moyennes», lance alors la patronne du PS, dénonçant une «erreur économique et une profonde injustice sociale». Même Manuel Valls, qui s'était prononcé lors de la primaire socialiste pour la mise en place d'une TVA sociale, se résout à dénoncer une mesure «contre-productive», empêchant «toute possibilité de reprise par la consommation».

 

«L'option TVA est totalement écartée»

Petit à petit, la dénonciation de la «TVA Sarkozy» devient l'un des angles d'attaque favoris de François Hollande contre son adversaire. Le candidat socialiste défend dans son projet de réforme fiscale une fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG et promet de revenir sur la hausse de la TVA, qu'il juge «injuste» et «inconséquente». Ce qu'il fait, une fois élu, dans le cadre du projet de loi de finances rectificatif adopté en juillet. «S'il y avait eu cette augmentation de la TVA telle qu'elle avait été votée, c'était 1,6 point de TVA, 11 milliards d'euros qui étaient prélevés sur les Français, qui aurait affaibli encore la croissance, mis des personnes au chômage, amputé le pouvoir d'achat: je m'y suis refusé», explique-t-il lors de son allocution du 14 Juillet (!!!)


Mais le nouveau chef de l'État doit rapidement s'atteler à l'épineux dossier de la compétitivité des entreprises. Dès juillet, la Cour des comptes se prononce pour une hausse de la TVA. Suivie en ce sens par Louis Gallois, chargé pendant l'été d'élaborer des mesures permettant de réduire le coût du travail. Mais jusqu'au bout, le gouvernement semble exclure une telle hausse. «L'option TVA est totalement écartée, en l'état il n'y a pas de projet de l'augmenter d'ici à la fin du quinquennat, les choses sont claires», jure en septembre Alain Vidalies, ministre en charge des Relations avec le Parlement. Puis Pierre Moscovici intervient en personne: «Dès lors que nous avons supprimé la TVA sociale, nous n'allons pas la rétablir», jure le patron de Bercy.


Au pied du mur, le gouvernement a finalement choisi de recourir à une hausse modérée de la taxe. Tout l'enjeu pour Jean-Marc Ayrault est désormais d'expliquer que cette «restructuration» de la TVA n'a rien à voir avec l'augmentation voulue par Nicolas Sarkozy.

Matignon insiste déjà sur la baisse du taux réduit sur les produits de première nécessité, qui passera de 5,5 à 5%. Suffisant pour faire avaler la pilule à la gauche de la majorité, qui craint un effritement de la consommation?

 

Dans une interview donnée lundi au Figaro, la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann prenait les devants en avertissant qu'une hausse de la TVA entraînerait une réaction «très négative» de l'aile gauche du PS, dont elle fait partie.

De son côté, l'UMP se réjouit déjà des contradictions affichées par le gouvernement... Et en fait, il y a vraiment de quoi. Hollande fait de plus en plus du Sarkozy, les socialistes sont cocus, et nous, à droite, on voulait l'original mais le Flan a tellement menti et bien en plus, qu'il s'est fait élire sur des contre-vérités.

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Dimanche 4 novembre 2012 7 04 /11 /Nov /2012 20:04

LE DOCUMENT CHOC QUI INQUIETE LE PS DU PAS-DE-CALAIS, sévère réquisitoire du parquet de Béthune

 

Gérard Dalongeville, ancien maire PS d'Hénin-Beaumont (ici en août 2009, à Douai), est soupçonné de détournements de fonds publics.
Gérard Dalongeville, ancien maire PS d'Hénin-Beaumont (ici en août 2009, à Douai), est soupçonné de détournements de fonds publics. Crédits photo : Asa Pictures/Libert Mikael/Asa Pictures/ABACA


 SLe réquisitoire du parquet de Béthune dans l'affaire Dalongeville éclabousse plusieurs personnalités du parti.

Il a emprunté, quelques années après eux, le même passage souterrain que Bernard Tapie et Jacques Mellick aux pires heures de leurs démêlés judiciaires passés.

 

Ce jour de décembre 2010, Gérard Dalongeville, ancien maire PS d'Hénin-Beaumont, dont le nom, longtemps resté inconnu du grand public, devrait désormais durablement marquer le Parti socialiste, est passé directement, sous terre, du cabinet du juge à la maison d'arrêt de Béthune située à quelques centaines de mètres de là, pour échapper aux photographes alléchés par le parfum de scandale. À travers la chute de l'élu venait de surgir, en germe, l'épineux dossier de la fédération PS du Pas-de-Calais.


Dans le sévère réquisitoire que vient de conclure le parquet de Béthune, dont Le Figaro a pris connaissance, le procureur met à nu le fonctionnement délirant d'une mairie dans laquelle les fausses factures, les commissions et surfacturations se ramassent à la pelle. Il demande le renvoi en correctionnelle de 21 personnes, dont le maire, pour lequel la liste des charges occupe à elle seule pas moins de six pages - faux, usage de faux, détournement de fonds publics, nombreuses factures supportées indûment par la commune.


Mais il implique également lourdement plusieurs personnalités PS du Pas-de-Calais, détaillant les troubles liens d'affaires qu'entretenaient entre eux ces acteurs politiques… Ainsi de Claude Chopin, cheville ouvrière de la mairie, un homme qui a vu défiler plusieurs édiles sous son règne à Hénin-Beaumont, et de Jean-Claude Bouche, fournisseur de la mairie mais aussi socialiste impliqué de longue date dans la vie locale. C'est beau la solidarité de la gauche !!!

Voyages en avion privé

Le document fait aussi apparaître noir sur blanc«un climat mafieux», écrit le parquet, entretenu par un sulfureux personnage venu se greffer dans le Pas-de-Calais. L'homme, apporteur d'affaires à la mairie, qui extorque régulièrement des dizaines de milliers d'euros à ses interlocuteurs, porte l'improbable patronyme de Guy Mollet (sans lien avec la famille de l'ancien dirigeant de la SFIO).


Le réquisitoire égrène les contrats passés avec la mairie dont les enquêteurs remettent régulièrement en cause les conditions, l'effectivité ou, dans le meilleur des cas, l'utilité - la juge d'instruction a estimé de 900 000 à 4 millions d'euros les sommes litigieuses. Il y a ces voyages en avion privé, ou ces multiples marchés passés avec des entreprises toujours désireuses d'acquérir au prix fort de pleines pages de publicité dans le Journal du pays.

 

L'une d'entre elles - une société belge - parvient même à facturer à la mairie des services en lien avec le journal, avant même d'être créée. Un détail, quasiment, au regard des manipulations comptables hors normes et faux en quantité impressionnante que découvrent les enquêteurs.

Se soustraire au Code des marchés publics

De façon quasi systématique, les marchés sont «saucissonnés», une technique classique qui consiste à subdiviser le montant des commandes afin de se soustraire au Code des marchés publics. Les contrats de surveillance («surveiller les pissenlits revenait cher», ironise un conseiller municipal auditionné), celui du nettoyage, les illuminations de Noël, l'éclairage… tout y passe.

Les factures antidatées sont si fréquentes que les personnes interrogées par les enquêteurs ne prennent souvent plus la peine de les nier.

Car l'essentiel ne se situe sans doute pas là. Si la lecture du réquisitoire semble démontrer que la mairie d'Hénin-Beaumont avait pris le pli de choisir les fournisseurs les plus généreux, elle ne permet pas d'identifier clairement ni l'ensemble des décisionnaires ni, surtout, les bénéficiaires de cette éventuelle corruption.

 

Pour sa défense, l'ancien maire renvoie vers ses services et essentiellement sur son premier adjoint Claude Chopin, de fait signataire de nombreuses factures. Même lorsqu'il a lui-même paraphé, le maire explique ne pas avoir été informé. Manifestement, il n'a pas convaincu le parquet.


Mais pour les magistrats qui le jugeront en correctionnelle, il affûte d'autres arguments: il entend combler les creux de l'enquête - par exemple, mettre en lumière ces mystérieux voyages au Luxembourg. Offrir une grille de lecture qui permettrait de tracer les fils qui partaient, selon lui, de sa mairie vers sa fédération. Ceux que cherchent à établir, actuellement, les enquêteurs lillois qui travaillent sur quatre enquêtes préliminaires touchant des hommes de la fédération de Pas-de-Calais.

 

Voilà chers amis lecteurs, la malhonnêteté des gens que certains d'entre vous ont contribué à mettre au pouvoir en France. Et si on revotait, vous feriez-vous avoir de la même manière ?

Elle est belle la gauche si propre. Coluche disait ça lave plus blanc que blanc, mais c'est quoi plus blanc que blanc ... gris clair ???

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Vendredi 2 novembre 2012 5 02 /11 /Nov /2012 20:51

COUAC COUAC COUAC, CE MOT QUI LES DERANGE MAIS QUI EST TELLEMENT EXPLICITE : VIDEO

 

VIDÉO - «Il faut qu'il reste, il est tellement mauvais», s'amuse l'opposition après une semaine à nouveau très difficile pour le premier ministre Jean-Marc Ayrault

 

Sans commentaire chers amis lecteurs. Je vous remercie d'être passé et d'avoir visionné. A bientôt

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Jeudi 1 novembre 2012 4 01 /11 /Nov /2012 08:53

L'IMAM ANTISEMITE DE LA MOSQUEE OMAR A ETE EXPULSE MANU MILITARI : BRAVO

Même si Valls en a fait une opération communication, le fait est de constater qu'il l'a expulsé et c'est bien que ces salopards de barbus ne puissent pas nuire ouvertement et impunément sur notre territoire

 

L'imam tunisien Mohammed Hammami.
L'imam tunisien Mohammed Hammami. Crédits photo : Marlene Awaad/IP3 PRESS/MAXPPP

 S

Dénoncé en janvier par Claude Guéant, c'est bien qu'il paie sous Valls ses prêches violents contre les Juifs et les femmes adultères.

Faut-il y voir un lien avec la visite en France de Benyamin Nétanyahou? Mercredi, en tout cas, en plein voyage officiel du premier ministre israélien à Paris, l'imam tunisien Mohammed Hammami, bien connu pour ses discours extrémistes à la mosquée Omar, dans le XIe arrondissement de la capitale, a été expulsé de France.


Tout était préparé depuis longtemps et l'agenda étrangement vide du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, en ce milieu de semaine, laissait présager une opération médiatique du «premier flic de France». Il s'agissait donc d'une expulsion en bonne et due forme, sur laquelle l'hôte de la Place Beauvau, a tenu à communiquer «sur le perron de la cour d'honneur du Sénat», donnant l'impression de vouloir pousser l'avantage dans une période où le chef du gouvernement est bien malmené.


«Nous avons décidé d'être intransigeants à l'égard de tous ceux qui profèrent des discours de haine à l'égard de la République et de nos valeurs, et de procéder à l'expulsion de responsables, de militants religieux qui prônent un islam radical», a déclaré le «premier ministrable» Manuel Valls, devant le Palais du Luxembourg.

Cinq mois de réflexion

Le dossier était bien ficelé. Et pour cause: c'est Claude Guéant, son prédécesseur à Beauvau, qui l'avait préparé. En janvier dernier, l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait accusé l'imam Hammami d'avoir prôné le djihad, d'avoir «tenu des propos violemment antisémites» et «d'avoir appelé à fouetter à mort la femme adultère».


Âgé de 77 ans, père de cinq enfants et grand-père de dix-neuf petits-enfants, l'imam, qui niait tout en bloc, appartenait à l'association Foi et pratique, qui se réclame de la mouvance rigoriste Tabligh. Il se fit hospitaliser en février. Le 5 mai, ses avoirs furent gelés, ainsi que ceux de son épouse. Mais, le 15 mai, la commission d'expulsion statuant sur son sort, de façon consultative, avait estimé que «son expulsion porterait atteinte à sa vie familiale».


Depuis, la gauche s'est installée au pouvoir. Et l'Intérieur a pu relancer la procédure, après cinq mois de réflexion. L'imam a été arrêté dans la rue, devant son domicile, et conduit illico à l'aéroport pour rejoindre la Tunisie. Ses «provocations, délibérées, répétées et inacceptables à la discrimination et à la violence constituaient une menace pour la société française et pour sa sécurité», a assuré Manuel Valls.

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Mercredi 31 octobre 2012 3 31 /10 /Oct /2012 19:55

HOLLANDE, LA COTE D'ALERTE, CE N'EST PAS "SANDY" MAIS CA Y RESSEMBLE !

Et ça continue encore et encore ............ Wow, les Français auraient-ils pris vraiment conscience de l'incapacité du Mou et de ses acolytes ?

 

Six mois après son élection, François Hollande ne parvient pas à endiguer la chute de sa cote de confiance.
Six mois après son élection, François Hollande ne parvient pas à endiguer la chute de sa cote de confiance. Crédits photo : © POOL New / Reuters/REUTERS

SONDAGE - La cote de confiance du chef de l'État chute à 36%, selon le baromètre politique TNS Sofres-Sopra Group-Figaro Magazine de novembre.

Jamais, depuis 1981, un président de la République n'était tombé aussi bas en popularité, six mois après son élection, que François Hollande. Avec 36% de cote de confiance en novembre, le chef de l'État est le premier, depuis François Mitterrand, à être aussi impopulaire en si peu de temps. Seul le Chirac de 1995 (37 %) était au même niveau.


 

Le chef de l'État est déjà sous pression.
Le chef de l'État, ce Présiflan est déjà sous pression. Crédits photo : Remy de la Mauviniere/AP

Mitterrand I et II restaient aux alentours de 63 %, Sarkozy se maintenait à 53% et Chirac, en 2002, réussissait l'exploit de remonter jusqu'à 49 %. La situation de Jean-Marc Ayrault n'est pas meilleure puisque, six mois après son arrivée à Matignon, avec une cote de confiance de 34%, il se retrouve juste au-dessus d'Alain Juppé (1995) et d'Édith Cresson (1992).


Deux premiers ministres dont le bail a été écourté brutalement par le président. Au bout de onze mois par Mitterrand, pour remplacer Cresson par Bérégovoy. En mars 1997, une dissolution ratée conduit Jospin à remplacer Juppé. C'est dire si la pression est énorme sur les épaules des deux hommes, six mois après la victoire de Hollande à la présidentielle.

La séquence qui s'ouvre est déjà une séquence décisive pour le couple exécutif, avec la remise du rapport Gallois sur la compétitivité le 5 novembre, suivie des décisions du gouvernement à cet égard le lendemain, et la première conférence de presse du président de la République mi-novembre, qui devra montrer qu'il n'est pas l'homme décrit par ses détracteurs. Le congrès de Toulouse du PS, le week-end dernier, a certes permis à Jean-Marc Ayrault de ressouder les rangs socialistes autour de lui. Mais il a aussi montré que deux rivaux se tenaient prêts: Manuel Valls et Martine Aubry.


 


Nicolas Sarkozy se place

Moins de six mois après sa défaite à la présidentielle, Nicolas Sarkozy est de retour aux premières places du baromètre! Juste derrière François Fillon. Cela préfigure-t-il un combat pour la prochaine échéance de 2017?


Marine Le Pen s'impose

La présidente du Front national arrive dans les dix premiers du baromètre! Principalement en raison de la chute des autres. Si le Conseil constitutionnel annule l'élection de Hénin-Beaumont, elle trouvera, avec la législative partielle à venir, une nouvelle tribune qui inquiète ses adversaires.

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Lundi 29 octobre 2012 1 29 /10 /Oct /2012 18:35

COMPETITIVITE : HOLLANDE PROMET DES DECISIONS EN NOVEMBRE ... ET NOEL EN DECEMBRE !!!

 

HOLLANDE-HUMOUR-PHOTO.jpg

photo détournée, merci à Jack Chevalier

(Avec AFP et Reuters)

Des décisions seront prises en novembre sur tous les aspects de la compétitivité et les mesures qui en découleront seront étalées sur "pas trop longtemps", a déclaré François Hollande après une rencontre avec les organisations économiques internationales à Paris. 


L'exécutif est sous pression des entreprises pour baisser le coût du travail, qui n'est selon lui qu'une des facettes du problème de compétitivité de la France, mis en lumière par un recul de ses parts de marché plus net que chez certains voisins. 

"Prendre le problème dans toutes ses dimensions"

"Il y a des mesures à prendre, dans tous les domaines de la compétitivité, y compris sur le coût du travail", a dit le président français lors d'une conférence de presse. "Des mesures devront être prises, qui devront être étalées dans le temps, pas trop longtemps." Pour répondre au "défi" de la compétitivité, il faut prendre le problème dans toutes ses dimensions, a ajouté François Hollande : "partir de l'éducation, jusqu'au logement en passant par les services publics, l'innovation, la recherche, l'investissement et par le coût du travail". 

"Tout est mis sur la table", a-t-il poursuivi, en promettant "des décisions dès le mois de novembre dans tous les domaines de la compétitivité". De son côté, Jean-Marc Ayrault recevait ce midi à Matignon plusieurs grands patrons, dont Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, en plein débat sur la compétitivité relancé ce week-end par les propositions de l'Association française des entreprises privées (Afep).

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Lundi 29 octobre 2012 1 29 /10 /Oct /2012 12:13

LE PS NE SERT PLUS A RIEN SAUF A SOUTENIR AYRAULT, IL EN A BIEN BESOIN : ZERO !

lepoint.fr

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.


Ce week-end à Toulouse, le PS tenait son premier congrès depuis l'élection de François Hollande. Harlem Désir a été intronisé au poste de premier secrétaire et les socialistes ont serré les rangs derrière le Premier ministre. À part ça, pas grand-chose. Votre parti pris : le PS ne sert plus à rien..., sauf à soutenir Jean-Marc Ayrault.

Sans surprise, le PS a tenu l'un des congrès les plus ennuyeux de son histoire. Ce n'est pas entièrement de sa faute. Que son vrai chef soit à l'Élysée et ses éléments les plus brillants au gouvernement, ça n'aide pas le parti à garder une dynamique et en plus ça l'oblige à s'aligner sur le pouvoir. De ce point de vue, Harlem Désir est l'homme de la situation : il n'est pas assez fort pour être indiscipliné, ni assez charismatique pour faire de l'ombre à Jean-Marc Ayrault - c'est dire...

Le Premier ministre a eu droit à plusieurs ovations et tous les ténors socialistes lui ont rendu hommage. C'était une mise en scène ?

Plutôt une (re)mise en forme. Jean-Marc Ayrault a du mal, on le sait, à imposer son autorité. Il a été secoué par les couacs de ses ministres. Et vexé, parfois, par les commentaires acides sur son impréparation - dont certains partent de l'Élysée, ce qui est injuste, car Matignon n'a pas le monopole de l'inexpérience... À Toulouse, tout le monde l'a couvert de fleurs. Ça lui a sûrement donné du tonus, mais c'était presque trop : entre la médaille du travail et l'éloge funèbre. Normalement, c'est le chef qui galvanise la troupe. Là, c'est comme si on espérait l'inverse...

L'expression qu'on a remarquée, dans le discours de Jean-Marc Ayrault, c'est "le nouveau modèle français" : sa version d'un mode de gouvernement apaisé, fondé sur la consultation et la négociation. Est-ce que ça peut être l'atout de Jean-Marc Ayrault ?

C'est tout le mal qu'on lui souhaite. C'est vrai qu'il y a une rupture de style avec Nicolas Sarkozy : plus d'attention, de dialogue, moins de décisions expéditives. Mais du coup, Jean-Marc Ayrault et François Hollande laissent s'installer l'impression que les discussions s'éternisent pour pas grand-chose. Pendant ce temps-là, les patrons, les médecins, les enseignants grognent. Et l'affaire du rapport Gallois sur la compétitivité risque d'alimenter ce malaise. En fait de négociation, le gouvernement a surtout l'air de négocier avec Louis Gallois pour que le contenu du rapport ne le mette pas en difficulté... Ou qu'il ne soit pas appliqué.

Vous croyez que le PS est condamné à avaler la potion amère de la rigueur jusqu'à la fin du quinquennat ?

Il n'y a pas de crise de régime, mais c'est bien un régime de crise qui est imposé à la majorité. Et il est douloureux. D'où la nécessité d'en appeler aussi aux sujets qui flattent les militants : le vote des étrangers, le mariage gay, les attaques contre la droite... À part cela, on a vu aussi Ségolène Royal se pousser du col et Martine Aubry se positionner en réserve pour Matignon. Effet positif garanti pour Jean-Marc Ayrault : on peut le trouver brouillon et atone, personne n'est pressé de revoir le duel des deux dames du PS - comme à Reims, en 2008. 

Click here to find out more!
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Vendredi 26 octobre 2012 5 26 /10 /Oct /2012 16:16

UNE RECETTE POUR LES FETES A ESSAYER AVANT : LA GALANTINE DE VOLAILLE AU FOIE GRAS

galantine de foie gras

Ingrédients de la recette

  • 2 kgs de blancs de poulet
  • 400 g d'échine de porc hâchée sans os ni cartilage
  • 400 g de hâchis de veau
  • 20 cls de crème fraîche entière épaisse
  • 2 oeufs
  • 500 g de foie gras mariné au porto ou au vin blanc doux 
  • 50 g de pistaches hachées
  • 50 g de carottes
  • 50 g d'oignons
  • I bouquet garni
  • 20 g de sel
  • 2 cuillerées à soupe d’Armagnac ou à défaut de Cognac
  • 1 sachet de gelée au madère

Préparation :

Préparez selon les indications 1 sachet de gelée au madère de Maggi. Laissez tiédir.

 

Préparez un bouillon de volaille avec 2 cubes de maggi dans une cocotte et 1l 1/2 d'eau, mettre les carottes, l’ognon, le bouquet garni, le sel, laisse cuire 15 à 20 minutes puis refroidir et mettre au frais.

 

Coupez grossièrement (en dés) 1,2 kg des filets de poulet, conserve entiers les filets restants

Mettre le hâchis de porc + celui de veau + petits dés de filet de poulet dans un récipient creux, incorpore les œufs et la crème, bien mélanger. Incorporez ensuite les pistaches moulues grossièrement, 2 cuillerées d’Armagnac ou à défaut de cognac, 1/3 verre de table de la gelée au madère tièdie (soit environ 4 ou 5 cuillerées à soupe et réserver le reste pour que ça caille) bien mélanger, travailler au moins 5 minutes puis tenir au frais pendant 1 jour bien filmé.

Coupez les filets restant en bandes longues, sale légèrement, mettre dans un plat, filmez, puis au frais.

Dénervez le foie gras, Salez, poivrez, et mettre dans une terrine ou un plat creux avec du porto ou du blanc doux

Le lendemain, posez un torchon propre, mouillé et essoré sur le plan de travail. Après avoir retravaillé la farce qui a dû figer un peu avec la gelée, déposes au centre du torchon une couche rectangulaire (la moitié de la farce environ) sur une longueur d’environ 20/25 cms. Posez au centre de cette bande les blancs de poulet allongés et le foie gras essuyé et débité en longueur aussi. Recouvrez du restant de la farce.

Roulez la galantine dans le torchon bien serré, ficèle-la aux extrêmités bien tordues et serrez fortement la ficelle aux deux bouts.

Mettre à cuire dans le bouillon de volaille refroidi, portez à ébullition, couvrir et cuire à feu moyen pendant 1 h 10. Egouttez la galantine après cuisson, déballez-la, resserrez-la dans le même torchon car elle se sera un peu rétractée et maintenez-la pressée au besoin avec un autre torchon bien serré.

Laisser refroidir, remettre au frigo au moins 1 journée.

 

Servir avec le reste de la gelée coupée en petits dés.

 

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : BLOGZINE
Jeudi 25 octobre 2012 4 25 /10 /Oct /2012 20:21

HOLLANDE : LA DEFIANCE S'INSTALLE PARMI LES FRANCAIS, sondage exclusif pr LeFigaro.fr

D'après les résultats du sondage OpinionWay pour <i>Le Figaro</i>, François Hollande ne convainc pas les Français, en particulier sur le chômage et la politique fiscale.
D'après les résultats du sondage OpinionWay pour Le Figaro, François Hollande ne convainc pas les Français, en particulier sur le chômage et la politique fiscale. Crédits photo : © Philippe Wojazer / Reuters/REUTERS

SONDAGE EXCLUSIF - Les Français jugent sévèrement la politique et le caractère du président.

Défiance généralisée. Plus François Hollande avance dans son mandat, moins les Français lui accordent leur confiance. D'après les résultats d'un sondage OpinionWay pour Le Figaro, 64 % d'entre eux se déclarent mécontents de l'action du président de la République depuis son élection. Pire: dans chacun des treize domaines retenus par OpinionWay, François Hollande recueille une majorité de mécontents. «Il est relativement rare d'obtenir d'aussi mauvais résultats si vite, mais cela est un peu lié à la période, explique Bruno Jeanbart, directeur des études politiques d'OpinionWay. La crise est forte, l'inquiétude est forte, cela rejaillit sur lui.»


Sur fond de dégradation de l'environnement économique, c'est sans surprise sur sa capacité à lutter contre le chômage que les Français accordent le moins leur confiance au chef de l'État: 69 % d'entre eux se déclarent mécontents de son action dans ce domaine, juste devant «la politique fiscale» (66 %) et «le respect des engagements pris pendant la campagne électorale» (63 %).

Capacité à tenir ses promesses

Son moins mauvais score, avec «seulement» 51 % de mécontents, le président le réalise à égalité dans trois domaines différents: «La lutte contre l'insécurité», «l'amélioration du système éducatif» et «la manière dont il défend les intérêts de la France à l'étranger». Sur le premier sujet, c'est plutôt positif: «Pour un président de gauche, c'est plutôt un bon score», assure Bruno Jeanbart. Sur les deux autres, en revanche, ce sont des mauvais points pour François Hollande.

 

D'abord, parce qu'il avait mis l'éducation au cœur de sa campagne électorale: moins d'un Français sur deux satisfait, c'est le signe d'un doute sur sa capacité à tenir ses promesses. Quant à la défense des intérêts de la France, ils sont à relier au traité européen, que le chef de l'État s'était fait fort de renégocier mais dont son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait lui-même reconnu que «d'un point de vue juridique» il s'agissait du même texte que celui qu'avait négocié Nicolas Sarkozy en mars 2012.


Parallèlement au jugement des Français sur l'action du chef de l'État, leur opinion sur l'homme se révèle extrêmement sévère. Ils sont 68 % à estimer que François Hollande ne sait pas faire preuve d'autorité, 64 % à penser qu'il n'est pas capable de rassembler les Français et 63 % à assurer qu'il ne sait pas prendre des décisions difficiles. «Sur la question des traits d'image de François Hollande, c'est inquiétant, car les traces peuvent être longues à effacer», prévient Bruno Jeanbart.

 

De l'image du chef de l'État dépend aussi l'écoute qui est accordée à ses propos. Or 62 % des personnes interrogées assurent que le président de la République n'explique pas bien son action. «On voit que son image dégradée n'est pas uniquement liée au contexte économique. Il y a aussi une difficulté à faire passer son message ainsi que des questionnements sur sa stratégie face à la crise», note Bruno Jeanbart.

De tout cela, on assure ne pas vouloir s'inquiéter à l'Élysée (!!!), où l'on plaide que «l'impopularité peut aussi être un moteur de l'action»... S'ils le disent ...

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Mercredi 24 octobre 2012 3 24 /10 /Oct /2012 20:37

A JUSTE RAISON, L'IMAGE DE L'ISLAM SE DEGRADE FORTEMENT EN FRANCE

 

Des fidèles prient dans une mosquée du sud de Lille.
Des fidèles prient dans une mosquée du sud de Lille. Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN/AFP

 SONDAGE - Une étude de l'Ifop pour Le Figaro montre que la montée du communautarisme des musulmans accentue leur rejet par l'opinion.

La communauté musulmane de France s'apprête à fêter, vendredi, sa plus grande fête de l'année, Aïd-el-Kébir, également dénommée Aïd-el-Adha, fête du sacrifice. Elle intervient au lendemain du rassemblement de millions de pèlerins, jeudi, sur le mont Arafat près de La Mecque. Cette fête commémore l'acte de sacrifice, interrompu par l'ange, du fils d'Ibrahim (Abraham dans la tradition juive). Elle voit donc les familles musulmanes immoler, après le sermon de l'aïd, un mouton ou un bélier, parfois un bovin ou une chèvre, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque.


Une fête qui tombe dans une France qui conteste de plus en plus cette religion, comme le démontrent un sondage exclusif de l'Ifop pour Le Figaro mais aussi des faits spectaculaires comme l'occupation symbolique, samedi dernier, de la mosquée de Poitiers. «Notre sondage, explique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'Ifop, démontre une évolution qui va dans le sens d'un durcissement supplémentaire des Français vis-à-vis de cette religion et d'une perception négative renforcée de l'islam.

 

Même si une proportion non négligeable de Français, 40 %, continue à se dire indifférente à la question de la présence de l'islam en France.»

Ce qui explique, à ses yeux, un tel durcissement - 43 % des sondés considèrent l'islam comme une «menace» - est lié à une «visibilité» fortement accrue de l'islam sur la scène publique et médiatique. «Ces dernières années, il n'est pas une semaine sans que l'islam, pour des questions sociétales, voile, nourriture halal, ou pour une actualité dramatique, attentats, ou géopolitique, n'ait été au cœur de l'actualité.» D'où cette autre impression: 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d'importance». Ils étaient 55 % il y a seulement deux ans. Ceux qui se disaient indifférents à cette question passent de 41 à 35 %.


«De ce point de vue, ajoute Jérôme Fourquet, la polémique sur le fast-food halal à Roubaix - certes largement instrumentalisée politiquement - ou certaines publicités halal, ont eu plus d'effets que n'importe quel discours politique. Elles confirment dans l'opinion l'irréversibilité de l'enracinement de l'islam en France qui n'est plus perçu comme un problème passager. Voilà une clé d'interprétation de ce sondage: cette caisse de résonance permanente conduit à une prise de conscience très forte qui n'a peut-être jamais été atteinte à ce point.»


Une analyse qui apparaît du reste très nettement quand les questions sont posées sur le voile islamique ou sur la construction des mosquées. En 1989, 33 % des sondés se disaient favorables à la construction des mosquées. Ils ne sont plus que 18 %. Pour le voile dans la rue, et sur la même période, les personnes opposées passent de 31 % à 63 %. Et les indifférents ont quasiment fondu de moitié pour n'être que 28 % Quant au voile à l'école, le feu rouge écarlate s'allume puisque l'on passe sur la même période de 75 % opposés à 89 %! Les indifférents chutant de 17 % à 6 %…

«Les avis négatifs convergent»

Sur ces sujets précis, très repérables dans la vie de tous les jours, «les avis négatifs convergent, constate Jérôme Fourquet, et l'on ne voit pas comment ils pourraient désormais s'inverser». On vérifie ainsi cette «radicalisation de l'opinion publique et cette baisse de l'indifférence vis-à-vis de l'islam», note ce spécialiste des sondages.


Quand on demande aux Français quelles sont «les causes» de ce rejet: le «refus de s'intégrer à la société française» passe de 61 à 68 % en deux ans. «Les trop fortes différences culturelles» de 40 à 52 % et «le fait que les personnes d'origine musulmane soient regroupées dans certains quartiers et certaines écoles» de 37 % à 47 %. Quant à la question des «traits d'image associés globalement à l'islam» le «rejet des valeurs occidentales» arrive très largement en tête.


Tout se passe comme si les marqueurs du communautarisme étaient devenus insupportables aux Français qui ne voient, au passage, aucun effet des «actions ou des budgets des pouvoirs publics» pour l'intégration.

Enfin, pour ce qui est de la politique, une évolution a particulièrement été repérée par Jérôme Fourquet. Il constate qu'une «digue» vient de céder. Elle séparait le refus - constant depuis 1989 - de partis politiques se référant à l'islam et une certaine bienveillance pour des élus locaux, voire des maires musulmans. Cette hostilité de principe à ces élus - très forte en 1989 avec 63 % - s'étaient atténuée jusqu'à 33 % en 2010. Mais cette hostilité aux élus locaux musulmans vient subitement de remonter à 45 %.


 

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Publié dans : POLITIQUE
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés