Espace Liberté

  Suivez moi sur Twitter : @MamieSarko

et sur Facebook : https://www.facebook.com/stellavidal.France?ref=tn_tnmn


lignes_063.gif

 

Le 21/12/2011 vous avez été 1586 visiteurs sur ce blog ! .

Depuis ce record a été frôlé à plusieurs reprises, courant décembre 2012 et Janvier 2013, En ce moment vous êtes environ 1000 à passer quotidiennement ! Visiteurs et lecteurs fidèles encouragez vos proches à venir lire mon Blog où la langue de bois n'est pas la mise !  

Abonnez-vous à la newsletter, colonne de gauche ci-deesous pour être avertis des nouvelles publications. Merci à toutes et tous

merci-plage.gif

 

lignes_063.gif


SARKO


lignes_063.gif

 

Un bonjour particulier et mes souhaits de bonne visite sur ce Blog à mes amis Juifs, nombreux parmi mes visiteursetoile-de-david.jpg


lignes_063.gif

 

Vous qui passez par ici, s'il vous reste un peu de temps, allez visiter mon Blog Saint-Affrique en Sud-Aveyron, à l'adresse suivante :  http://www.saint-affrique-aveyron.fr/#

saintaffrique2.jpg

   

lignes_063.gif

 

Mes citations préférées 

«Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.» (Abraham Lincoln)
   

«Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays.»  (John Fitzerald Kennedy)


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage ! 

Je n’ai qu’une seule ambition : ne pas plaire à tout le monde. Plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui.    (Sacha Guitry) 

 


lignes_063.gif

 

 

Nicolas Sarkozy, le Président dont la France doit rester fière et qui entrera dans l'histoire comme le meilleur Président de la 5ème République !


HORLOGE

 

 

INFORMATIONS DIVERSES

Vous aimez et respectez les animaux, vous ne supportez pas la corrida, évitez les villes taurines, n'allez pas leur donner votre argent, faites un large détour, dénoncez la barbarie, la torture, l'ignominie de cette pseudo tradition.

http://www.anticorrida.com/

  taureau-agonisant.jpg

Taureau agonisant

corrida1

Merci à mes visiteurs qui compatissent et condamnent la corrida, et encore Bravo aux Catalans qui ont osé voter l'interdiction de ce spectacle cruel et suranné à compter de 2012.


aparicio.jpg

Pourtant parfois la corrida finit bien ! La preuve ci-dessus par l'image ! ( Le torero Aparicio à Madrid encorné à la fin du printemps dernier par-dessous la machoire, la corne ressort par la bouche : OLE !!!

EL-JULI.jpg


El Juli, torero espagnol, a été grièvement blessé vendredi 19 avril 2013 par un coup de corne à la jambe lors de la féria de Séville, la capitale andalouse, OLE !!!

 

barrecouleur.gif

 

Vous qui vous passionnez pour la F1 et le sport auto en général, des infos en direct sur


http://fr.espnf1.com/

michael-schumacher.jpg

  Michaël Schumacher le septuple et plus grand champion du monde de toute l'histoire de la F1

 

 

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

VOS REACTIONS

Catégories

PRESENTATION DU BLOG

  • : Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur
  • Stella Vidal : mes coups de gueule et coups de coeur
  • : Coups de gueule et coups de coeur sur des sujets variés, politique (j'adore!), actualité, automobile, billets d'humour, gastronomie, santé, enfants, protection animale, sport y tutti cuanti : no limit ! je vous attends.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

MON CLAN, MA FAMILLE

ESPAGNE-ROSAS-CLARA-2011-121.jpg

 

ESPAGNE ROSAS 2011 001 (49)

 

ESPAGNE ROSAS CLARA 2011 097

 

ESPAGNE ROSAS 2011 001 (15)

 

ESPAGNE ROSAS 2011 001 (38)

 

ESPAGNE ROSAS CLARA 2011 023

 

ESPAGNE ROSAS CLARA 2011 080

 

ESPAGNE ROSAS 2011 001 (81)

 

ESPAGNE ROSAS CLARA 2011 117

 

Image-017.jpg

 

clara0001.jpg

 

palavas4.jpg

 

southbeach0001.jpg

 

ANNIVERSAIRE-MAV0001.jpg

 

axel-003-copie-1.jpg

 

IMAGE0016.jpg

 

Stella7-0094.JPG

 

STEPH-NOA.jpg

 

Stella7-0129.JPG

 

 














































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

W3C

  • Flux RSS des articles

RECOMMANDER MON BLOG

Recherche

Concours

ACTUALITE

Lundi 4 mars 2013 1 04 /03 /Mars /2013 08:14

 

Merci à tous mes lecteurs et visiteurs fidèles qui me donnent envie de continuer ce Blog malgré les aléas de la vie qui pourraient m'en éloigner

 

5998132370_2a25d679ce.jpg 

Bientôt on n’osera plus se mettre à table, l’estomac tordu par la trouille, sans savoir si l’on est malade de peur ou intoxiqué par la malbouffe.


Un brave homme interrogé samedi sur Europe 1 confiait qu’on ne donnerait pas aux chiens ce qui constitue le fameux « minerai » retravaillé à coups de colorants et d’exhausteurs de goût avant de finir, congelé, dans les lasagnes et autres raviolis. Non que cette mixture soit immédiatement toxique – enfin, pas plus que la teinture pour colorer le saumon d’élevage qui fait grise mine – mais si le client voyait la matière avant broyage, il s’enfuirait en courant : paquets de nerfs, attaches de tendons, cartilage, élastiques et bout de ficelles animales. Voilà pour la farce.


Celle du cheval commence à être éventée. Encore faut-il préciser qu’on n’a trouvé le cheval que parce qu’on le cherchait. Qu’on se mette demain à chercher l’ADN du ragondin, de la souris des champs, du chat de gouttière et du chien andalou et l’on va voir ce qu’on va voir… Notez bien, ces braves bêtes sont sans doute moins intoxiquées que le poulet de batterie, le veau aux anabolisants et le cheval au phénylbutazone. À moins qu’il ne sorte des égouts parisiens, le rat, c’est bio.


Bref, pas franchement alléchées par l’odeur du fumet, les associations se disputent pour savoir qui va, ou pas, récupérer les plats de bœuf au cheval (et plus si affinités) retirés de la vente. Le Secours catholique est contre. Son directeur estime que « c’est une question de dignité humaine » et demande : « Pourquoi les plus pauvres accepteraient-ils des produits qui n’ont pas été jugés dignes d’être vendus aux autres consommateurs ? »

La faim est une bonne réponse, mais quoi qu’on en dise, on ne connaît pas ici la faim. Plutôt les maladies de la surbouffe. « Les gens ont besoin d’argent, pas de produits dont les autres ne veulent pas » dit Bernard Schricke, rappellant que « les plus démunis ne disposant pas de micro-ondes, les plats surgelés ne sont leur sont d’aucune utilité ».

Pas faux non plus. Ceux qui servent des repas chauds sont moins regardants et, si la preuve est apportée qu’il n’y a aucun risque sanitaire à consommer tous ces produits, ils seront sans doute servis aux Restos du cœur ou au Secours populaire.


En attendant, certains amateurs de bio exotique ont trouvé des solutions alternatives. On apprend ainsi dans Direct Matin qu’une épicerie africaine d’Aubervilliers a été fermée mardi après un contrôle des services d’hygiène. Les enquêteurs y ont « notamment découvert une marmite de chenilles en train de bouillir, dans l’arrière salle où un restaurant illégal servait des client ». Rien à redire sur le plat, excellente source de protéines. La patronne est poursuivie pour « manque de traçabilité de ses produits ». Il faut dire qu’elle est sotte : si elle avait choisi des chenilles processionnaires, on serait naturellement remonté à la source.

 

Et dire qu'en son temps de gloire de casseur de Mac Do, Bové fustigeait la malbouffe de celui-ci !!! Sauf que, même si je ne vais pas prétendre que Mac Do fait dans le gastronomique, je dirai que leur cahier des charges est strict, et que la chaîne s'approvisionne exclusivement chez des producteurs français, et, enfin, qu'il y a une vraie traçabilité et une vraie hygiène. Pour le reste ... chacun fait comme il veut. J'adore le bien-manger, mais il m'arrive d'accompagner mes petits-enfants au Mac Do. Il est vrai que chez nous, en Aveyron, nous avons une vraie culture de la bonne bouffe et que chez moi, je n'emploie que des produits frais et JAMAIS de préparations industrielles. Alors les écarts ponctuels, c'est pas grave.

 

Bon appétit, au fait, vous cuisinez quoi aujourd'hui ?

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Dimanche 10 février 2013 7 10 /02 /Fév /2013 10:09

 

Clément Roussial, né grâce à une insémination artificielle avec donneur anonyme.
Clément Roussial, né grâce à une insémination artificielle avec donneur anonyme.


 Sha

TÉMOIGNAGES - La première génération d'enfants issus du don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix.

«Nous sommes une génération d'abandonnés, orphelins de nos origines»… À l'heure où la question de la procréation médicalement assistée revient sur le devant de la scène médiatique, la première génération d'enfants issus d'un don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. «Nous avons à présent un recul de plus de 40 ans sur ces techniques.

 

L'ouverture de l'assistance médicale à la procréation implique au préalable le devoir impérieux de prendre en compte notre expérience, celle des parents et des donneurs», scandent les membres de l'association Procréation médicalement anonyme (PMA) qui militent pour l'accès aux origines. Un débat complexe, où se font aussi entendre des partisans de l'anonymat. «À 12 ans, j'ai commencé à avoir des doutes. J'avais du mal à trouver les ressemblances avec mon père. Lors d'une promenade au bord de l'eau, il m'a finalement confié qu'il n'était pas la personne qui m'avait fait. J'ai sauté dans ses bras. C'était un choc, mais aussi un soulagement. Avant j'imaginais un viol, une adoption», confie Clément Roussial.


Âgé de 23 ans, il étudie aujourd'hui le droit des libertés fondamentales, «influencé par mon histoire personnelle, motivé par une sensation d'injustice», reconnaît en riant ce jeune homme né grâce à une insémination artificielle avec donneur anonyme.«À l'époque, cette révélation n'a pas changé nos relations.

Un père, c'est celui qui se lève pour vous tous les matins, celui qui vous apprend à pêcher…», explique Clément, avant d'évoquer la face plus sombre de son histoire, à l'adolescence. «Je me suis mis à la recherche de mes origines. Je me suis trop accroché à la génétique. J'ai aussi eu l'impression que l'on m'avait fait signer un contrat sans que je le sache. Je suis allé voir un psychologue, puis un médecin du Cecos où j'avais été conçu. Il m'a fait miroiter mon dossier, mais je savais qu'il ne me le donnerait pas alors qu'il risquait une sanction pénale», raconte Clément.


Savoir qu'un Cecos détient le secret de vos origines génétiques, que cette identité existe, mais qu'elle vous est interdite, c'est une «forme de torture psychologique», «la partie de l'histoire impossible à accepter», s'accordent à penser tous les enfants nés d'un don membres de l'association. C'est ce principe que ces derniers veulent voir nuancer. «Nous plaidons pour la reconnaissance du droit à la connaissance de leurs origines pour les enfants, à leur majorité et avec l'accord du donneur», rappelle Audrey Gauvin, sa présidente.

«Un sentiment d'injustice»

«La connaissance de son histoire, généralement, on considère que c'est un droit. C'est une question de dignité. Pour moi, c'est le législateur qui en a décidé», soupire Thibault, 23 ans, étudiant à Sciences Po Paris. «La loi interdit même de donner accès à des données non-identifiantes, même au dossier médical du donneur si je découvre que j'ai une maladie. Pour moi, faire de la prévention, c'est impossible», souligne ce fils unique, qui a appris «presque au berceau» qu'il était né à la suite d'une insémination artificielle avec donneur.


«Nous sommes envahis par un grand sentiment d'injustice, d'humiliation. Tout nous renvoie à ce manque: la visite chez le médecin où l'on vous demande des informations médicales sur vos parents, une remarque anodine sur votre ressemblance avec untel. Il n'y a pas de limite à l'imagination, au fantasme, c'est épuisant…», renchérit Clément. Et quand vient l'amour, la question refait surface. «Je n'ai pas envie de transmettre cette part d'inconnu à mes enfants», raconte-t-il. Thibault, pour sa part, n'a pas entrepris de démarche pour connaître ses origines. Avec le passage à l'âge adulte, ce secret lui pèse de plus en plus. «Les deux interrogations qui me hantent sont celles du visage de ce père géniteur et celle de sa motivation à donner la vie, résume-t-il. C'est une souffrance profonde, existentielle. Et puis je ne sais même pas si le donneur qui a permis mon existence est vivant ou mort.»


L'association PMA rassemble aujourd'hui également des donneurs qui se lancent peu à peu dans le combat. C'est le cas d'Alain Tréboul qui a donné son sperme dès 1974 dans le cadre d'une vasectomie. «À l'origine, j'ai dit oui pour aider des couples. Maintenant, j'entends le témoignage des enfants qui se posent ces questions et je me dis que, si ça se trouve, ils souffrent de ne pas me rencontrer alors que je serais prêt à le faire, même si je ne serai jamais leur père, même si j'ai déjà une famille, explique ce grand-père de sept petits-enfants. Mais je ne vois pas pourquoi je ne leur donnerais pas une photo. Je ne suis pas spécialement curieux, c'est l'interdit qui est pénible.»

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Mercredi 6 février 2013 3 06 /02 /Fév /2013 20:29

 

Hervé Maurey, sénateur UDI de l'Eure. Crédit: DR
Hervé Maurey, sénateur UDI de l'Eure. Crédit: DR


 S

Les élus de la Haute Assemblée ne croient pas aux mesures incitatives proposées par Marisol Touraine. Ils suggèrent au contraire d'exclure de la Sécu les praticiens qui veulent s'installer dans les zones «surdotées».


Un pavé dans la mare dont se serait bien passé le gouvernement en ce moment. Pour repeupler les déserts médicaux, les sénateurs ont une mesure radicale: entraver la liberté d'installation des médecins et non les inciter à ouvrir des cabinets dans des zones sous-dotées.

C'est en tout cas ce qu'ils prônent dans un rapport explosif rendu public jeudi et dont Le Figaro a eu connaissance. «À l'exception des médecins, toutes les professions de santé sont régulées, justifie Hervé Maurey (UDI), l'auteur du rapport adopté à l'unanimité par la Commission de l'aménagement du territoire. Nous ne proposons pas de supprimer la liberté d'installation des praticiens, nous voulons juste encadrer le libéralisme absolu qui a conduit à la désertification de certains territoires.»


Concrètement, les élus de la Haute Assemblée proposent d'exclure de l'Assurance-maladie les médecins qui choisiraient de s'installer dans des zones déjà saturées.

En conséquence, leurs patients n'étant pas remboursés par la Sécu, il serait impossible pour un jeune de se constituer une patientèle. Une mesure similaire, appliquée aux infirmiers en 2008, a provoqué en trois ans un bond des installations de 33 % dans les déserts médicaux. Les médecins spécialistes (gynécologues, cardiologues, etc.) bénéficieraient d'un régime un peu plus corsé, avec l'instauration d'un service médical obligatoire de deux ans, à la fin de leurs études, dans les petits hôpitaux de chefs-lieux de départements qui rencontrent de grandes difficultés à recruter.

Blocage des hôpitaux

«Il faut dès à présent prévenir les étudiants que ce système pourrait être généralisé si les déserts médicaux s'étendent d'ici à la fin de la législature», garantie Hervé Maurey, qui a dans le collimateur les facultés de médecine. «Il faut régionaliser le numerus clausus en fonction des besoins des territoires, alors qu'à l'heure actuelle ce mécanisme ne définit les effectifs d'étudiants en médecine qu'au niveau ­national», insiste le sénateur de l'Eure.


Jusqu'à présent, les médecins ont tendance à s'installer dans la ville où ils ont étudié. Peu optent pour la campagne afin de remplacer les confrères, de plus en plus nombreux, à partir à la retraite. «Résultat, dans ma ville de Bernay (10.500 habitants), trois médecins ont fermé leur cabinet en un an», témoigne l'élu centriste. Pour lutter contre ce fléau, les sénateurs ne croient pas aux mesures incitatives, qu'ils jugent «opaques, complexes et inefficaces». La ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui a présenté fin 2012 un plan de lutte contre les déserts exclusivement basé sur l'incitatif, devrait nourrir sa réflexion de ce rapport.


Reste que s'attaquer à la liberté d'installation des médecins est un exercice politiquement périlleux. «Tous les gouvernements ont reculé devant le poids électoral des médecins et les grèves des internes», reconnaît Hervé Maurey.

 

En allant d'ailleurs parfois jusqu'à bloquer les hôpitaux plusieurs semaines durant. Jean-Marc Ayrault, comme ses prédécesseurs à Matignon. En 2011, alors qu'il était chef des députés socialistes, le premier ministre voulait alors, avec Marisol Touraine, soumettre l'installation des médecins à l'autorisation préalable de l'administration. Une mesure choc baptisée «bouclier rural» qui a été remisée au placard dès que François Hollande a été élu !!!

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Samedi 19 janvier 2013 6 19 /01 /Jan /2013 13:46

 

Claude Allègre s'exprime lors d'un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy, en avril 2012.
Claude Allègre s'exprime lors d'un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy, en avril 2012. Crédits photo : ERIC FEFERBERG/AFP

L'ancien ministre socialiste, soutien de Nicolas Sarkozy pendant la présidentielle de 2012, aurait souffert d'un infarctus avec arrêt respiratoire pendant un colloque. Il est hospitalisé à Santiago

L'ex-ministre socialiste français Claude Allègre a été victime d'une crise cardiaque alors qu'il participait à un colloque scientifique au Chili où il a été hospitalisé. «C'est une situation très douloureuse, un ex-ministre français a apparemment souffert d'un infarctus avec arrêt respiratoire», a indiqué dans un communiqué officiel le sénateur et médecin Guido Girardi, qui lui a porté les premiers secours.


Claude Allègre, 75 ans, s'est effondré jeudi alors qu'il faisait un exposé lors d'une conférence scientifique, a précisé le sénateur Guido Girardi, président d'une commission parlementaire chilienne organisatrice de l'événement qui se déroulait à Valparaíso (120 km à l'est de Santiago). «Il est resté un long moment en réanimation» , a ajouté le sénateur, qui a assuré que les premiers secours dont des massages et la respiration bouche à bouche «avaient été essentiels» pour le réanimer.

 

Sa famille en route pour le Chili

L'ancien ministre a été transféré dans une clinique de la capitale chilienne, où il est actuellement hospitalisé. L'établissement s'est refusé à tout commentaire. La famille de Claude Allègre serait actuellement en route vers le Chili, ont indiqué des sources proches du sénateur Girardi.


Ministre de l'éducation, de la recherche et de la technologie dans le gouvernement Lionel Jospin de 1997 à 2000, Claude Allègre, géochimiste de formation, a publié de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique et a pris des positions controversées sur le réchauffement climatique. L'homme politique avait soutenu Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle de 2012.

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Mardi 15 janvier 2013 2 15 /01 /Jan /2013 15:00

article écrit par Robert Ménard, Journaliste et fondateur de Reporters sans Frontières, photo ci-dessous

robert-menard.jpeg

 

LES DELIRES DE SOS RACISME

 

Je viens d’en apprendre une bien bonne. SOS Racisme a demandé au Conseil d’État que la gratuité des musées et monuments nationaux soit accordée… aux « sans-papiers » (c’est-à-dire, pour sortir de la novlangue, aux immigrés clandestins).


Eh oui, expliquent les potes de Cindy Leoni, Dominique Sopo et autre Fodé Sylla, pourquoi ces victimes d’un système inique ne bénéficieraient-elles pas du même accès à la culture que les « jeunes Européens et résidents en Europe de moins de 26 ans » ? Et, pour faire bon poids, ils proposent que les touristes soient également exonérés de tickets d’entrée. Logique, les « sans-papiers » n’étant que des touristes qui ont oublié leur passeport à la maison.

« Demander aux jeunes de présenter leur titre de séjour aux caisses des musées, c’est une curieuse manière de promouvoir l’accès à la culture et au patrimoine culturel français ! » a plaidé leur avocate. Tout cela ressemblant fort, elle a bien raison, à un contrôle au faciès qui ne dit pas son nom…

Et puis, très soucieuse des deniers de l’État, notre avocate a ajouté : « Le temps de travail que cela représente pour le personnel des caisses des musées est sans rapport avec le bénéfice que cela peut rapporter. » Si, en plus, on doit faire des économies…


On a bien entendu deux de nos ministres – dont on pouvait naïvement penser qu’ils incarnaient l’État et la loi — ne rien trouver à redire à l’occupation illégale d’un bâtiment au nom du « droit au logement », alors pourquoi ne pas invoquer maintenant un « droit à la culture » ?


Gageons que les Français qui, pour certains, auraient bien du mal à acquitter les 11 euros d’entrée pour le Musée du Louvre, sauront apprécier qu’au nom de la lutte contre les « discriminations », nos jeunes amis « sans-papiers » puissent, eux, admirer — et à l’œil — ces chefs-d’œuvre qui leur font tant aimer la France…

Robert Ménard, le 15 janvier 2013
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Mardi 15 janvier 2013 2 15 /01 /Jan /2013 14:55
(midi libre)
Le quatuor sud-aveyronnais au départ de la manifestation.
Le quatuor sud-aveyronnais au départ de la manifestation. (© D.R)

La tenue de nouvelles manifestations contre le mariage pour tous reste suspendue à l'éventualité d'une rencontre avec François Hollande, objectif affiché par les opposant au texte. 


Ambiance bleu blanc rose : dimanche dernier, à Paris, lors de la manifestation pour la famille et contre le mariage pour tous, "quelque 200 Aveyronnais étaient présents", commente Sébastien David, conseiller national de l’UMP et conseiller municipal de Saint-Affrique. Il était présent dans l’un des trois cortèges, aux côtés du député sud-aveyronnais Alain Marc, de l’ancien ministre Jacques Godfrain et du maire de Lestrade-et-Thouels, Bernard Castanier.

"L'ambiance était très bon enfant", dixit Alain Marc

"Les Aveyronnais s’étaient donné rendez-vous à la bouche de métro Saint-Jacques", raconte Alain Marc. Le départ du cortège a eu lieu de la place Denfert-Rochereau. Après trois heures de défilé, l’arrivée se situait au Champ de Mars, au pied de la tour Eiffel.


"L’ambiance était très bon enfant et très tolérante, commente le député du Sud-Aveyron. Beaucoup de propositions alternatives au mariage ont été faites, notamment au niveau des droits juridiques. Il y avait beaucoup de jeunes et je n’ai pas entendu une seule expression homophobe."

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Mardi 8 janvier 2013 2 08 /01 /Jan /2013 12:05

Debbouze, les Gaulois t’emmerdent !

djamel-debbouze-correction

Par Etienne Lahyre, Haut Fonctionnaire
article paru sur l'excellent "Bd Voltaire"

« Ils sont moches, les gens de Montbéliard »
- Jamel Debbouze, le 20 décembre.

Un footballeur hydrocéphale et hargneux. Un « humoriste » aux connaissances historiques confirmées et à la moralité irréprochable. Nicolas Anelka et Jamel Debbouze sont les idoles de la jeunesse de Trappes.


Une jeunesse symbolisée par Kader, 17 ans, électroencéphalogramme plat, qui ne rêve que « de se faire de la tune » et de « pécho des meufs » ou par Fatou, 16 ans et 80 kilos bien tassés dans un jogging blanc du plus bel effet.

 

Eh oui, à Trappes, il n’y a pas que des intellectuels ou des top-models, et le sabir local est davantage composé de borborygmes que de syntagmes. Manuel Valls aurait bien du mal à y trouver plus de « white » ou de « blancos » que dans sa bonne ville d’Evry. Et si on ajoute au niveau culturel, le bruit et l’od…

 

STOP ! Trop tard, les vigilants Rokhaya Diallo et Dominique Sopo viennent de me dénoncer à la justice et aux autorités morales : Boulevard Voltaire a encore fait péter le stigmatisomètre avec des propos nauséabonds qui visent à jeter l’opprobre sur une catégorie de Français, ceux issus des quartiers « populaires ».


Il va falloir s’y faire, les quartiers peuplés essentiellement par une population afro-musulmane sont désormais dénommés « populaires ».

Mais alors, comment nommer les cités ouvrières telles Forbach, Hénin-Beaumont ou Montbéliard ? Ah, mais, ça n’a rien à voir : résident dans ces trous paumés les petits blancs, les gaulois, les beaufs quoi. Ceux que l’Apollon Debbouze appelle « les moches ».

Tous ces mangeurs de cochon, ces amateurs de gros rouge qui tache, ces ploucs qui préfèrent « Les Grosses têtes » aux comiques issus de l’immigration promus par Canal Plus ou un one-man show de Laurent Gerra à un spectacle de Sophia Aram… Beurk ! C’est la France du passé, Kader et Fatou sont notre avenir.


Par sa petite phrase prétendument anodine, Debbouze affiche ostensiblement un mépris de classe et un mépris de race que manifestent beaucoup plus insidieusement les professionnels patentés de l’indignation sélective et les représentants de la gauche morale.

Cette franchise maladroite est bien le seul mérite du rat de Trappes.

Etienne Lahyre, le 30 décembre 2012
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Lundi 7 janvier 2013 1 07 /01 /Jan /2013 10:54

Mariage gay : les socialistes prennent peur…un article de Robert Ménard sur Bd Voltaire

vincent-peillon

Vincent Peillon


Robert Ménard, Fondateur de Reporters sans frontières.

Les ministres socialistes s’inquiètent. Quand Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, tance l’enseignement catholique, c’est la manifestation du 13 janvier prochain qu’il a en ligne de mire, dans son viseur. Et la crainte d’un remake de 1984 et du recul de François Mitterrand devant la mobilisation pour l’école libre.


Parce qu’il faut le dire, Vincent Peillon fait preuve, dans cette affaire, d’une rare mauvaise foi. Il a beau se targuer de philosophie, il n’en est pas moins un politicien, et parmi les plus démagogues. Expliquer, comme il le fait dans son courrier aux recteurs, qu’il appartient à ces derniers « de veiller à ce que les débats qui traversent la société française ne se traduisent pas, dans les écoles et les établissements, par des phénomènes de rejet et de stigmatisation homophobes », c’est, quoi qu’il s’en défende, insinuer, laisser entendre, accréditer l’idée que l’opposition au mariage gay fait de vous, potentiellement du moins, un homophobe. Ce que ne cessent d’ailleurs de répéter les organisations gays et lesbiennes.


Quant à la « neutralité » dont les écoles cathos devraient faire preuve… elle ne s’applique manifestement pas à l’enseignement public. Pour preuve le couplet de l’inénarrable ministre des droits de la Femme, Najat Vallaud-Belkacem, tenu dans un collège du Loiret. Ce jour-là, évoquant le projet de loi du gouvernement, elle expliquait : « Ça veut dire que, finalement, pourront se marier des gens qui s’aiment, même s’ils sont de même sexe, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. » Et d’ajouter : « Ça va permettre plus d’épanouissement, plus de liberté, plus d’égalité dans la société. Il faut comprendre ça comme une avancée. » Un propos pas partisan pour deux sous, d’une totale « neutralité »… Il faut dire que notre ministre venait d’interroger les gamins de cette classe de Fleury-lès-Aubrais : « Ça vous choque, le mariage homosexuel ? » La moitié des collégiens avait levé la main…


Nos ministres sont inquiets. Paniqués, même. Alors, ne reculant devant aucune grosse ficelle, ils tentent, par avance, de réduire les manifestants du 13 janvier prochain à des cathos confits dans la naphtaline, pétris de sentiments homophobes, arcboutés sur des valeurs d’un autre temps. Pas sûr qu’ils arrivent à en convaincre les Français qui sont maintenant 69 % à demander un référendum sur le « mariage pour tous ». Même si nos huiles socialistes ont reçu un soutien de taille. Et oui, Jack Lang – qui, lui, ne sent pas du tout la naphtaline – vient d’apporter son soutien à son successeur de la rue de Grenelle : « L’école doit être une oasis de respect de la neutralité politique et religieuse. » Parole d’expert…


Robert Ménard, le 6 janvier 2013

PrintFriendly and PDF 

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Jeudi 3 janvier 2013 4 03 /01 /Jan /2013 16:56
(midi libre)
Ian Watkins.
Ian Watkins. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Leader du groupe Stoneprophets, le rockeur Ian Watkins, 35 ans, est actuellement au coeur d'une affaire de pédophilie qui secoue le milieu musical anglo-saxon. Il est visé par 6 chefs d'accusation, dont le projet de violer un bébé.


Le rockeur Ian Watkins, leader du groupe Stoneprohets, est actuellement détenu au Pays de Galles, soupçonné d'actes de pédophilie. Pas moins de six chefs d'accusation sont retenus contre lui, parmi lesquels le projet de violer "un mineur de moins de treize ans", avec la complicité d'une femme âgée de 24 ans. L'audience du 19 décembre a permis d'établir que la victime aurait été une petite fille de un an.


Selon le quotidien anglais The Independant, Watkins est également accusé d'avoir tenté d'abuser sexuellement de deux enfants, ainsi que d'avoir créé, téléchargé et distribué des images pédopornographiques. On lui reproche également de posséder des images de "pornographie extrême" impliquant des animaux. Un autre jeune femme, âgée de 20 ans, est également visée par ces cinq chefs d'accusation.


Entendu par vidéoconférence

Le chanteur, qui a rejeté tous les chefs d'accusation, a été brièvement entendu lundi 31 décembre par le tribunal de Cardiff, où il apparaissait via un direct vidéo. Suivant l'usage de la procédure, il a simplement confirmé son identité lors d'une audience de moins de dix minutes. Ian Watkins a vu sa demande de libération rejetée. Selon The Independant, il restera incarcéré jusqu'au 11 mars, date de la prochaine audience.


Ian Watkins, 35 ans, est le leader du groupe Lostprophets, qu'il a formé en 1997 avec des copains au Pays de Galles. Le groupe est à l'origine de cinq albums, dont le dernier, "Weapons", est sorti en 2012. Ils ont vendu au total 3,5 millions d'albums dans le monde.


Les autres membres du groupe ont fait part de leur stupéfaction face aux accusations qui visent Watkins. Ils ont coupé l'accès à leur site internet, remplaçant la page d'accueil par un bref message : "Nous sommes en état de choc. Nous apprenons en même temps que vous les détails de l'enquête. C'est une période difficile pour nous et nos familles, et nous souhaitons remercier nos fans pour leur soutien".

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Mercredi 26 décembre 2012 3 26 /12 /Déc /2012 20:15

carrefour.jpg

 

Dieu sait si je soutiens les entrepreneurs, j'ai toujours pensé que ce sont des gens courageux, ceux qui prennent des risques, qui créent de l'emploi et des richesses. Mais là, pour le coup, je dénonce et consacre mon post d'aujourd'hui à faire circuler l'info que je trouve très positive : la Justice condamne Carrefour à payer les temps de pause, et c'est tant mieux. Le personnel, ça se respecte, la grande distribution paye souvent très mal ses salariés et en abuse. Cela donne une mauvaise image des patrons qui ne sont pas tous comme ça.

La cour d'appel de Douai a tranché en faveur de 540 salariés de Carrefour Market du Nord/Pas-de-Calais, condamnant le distributeur à rémunérer leur temps de pause, a-t-on appris mercredi auprès du syndicat CFDT.

Les salariés, tous adhérents du syndicat, réclamaient que la rémunération du temps de pause soit isolée de la rémunération mensuelle versée et que le solde soit comparé non seulement au SMIC, mais également aux minima conventionnels en application dans le secteur de la distribution (un peu supérieurs au SMIC).

"La cour d'appel a validé le principe selon lequel les rémunérations servies aux salariés devaient être au moins équivalentes au salaire mensuel minimum garanti hors pause", a expliqué l'avocat des salariés, Me Mario Califano.

La cour, dans sa décision du 21 décembre, a demandé aux salariés de refaire leurs calculs de la somme réclamée à Carrefour Market selon les modalités qu'elle a elle-même définies, qui prennent en compte l'ancienneté des salariés. Les arriérés sont limités aux cinq dernières années.

Elle a par ailleurs soutenu la demande des salariés qui réclamait une somme de 30 euros par mois allouée à l'entretien de leur tenue de travail, outre le baril de lessive trimestriel qui leur était précédemment accordé.

"Ce sont des litiges qui portent sur des sommes qui vont entre 2.000 et 5.000 euros par salarié", a calculé Me Califano. Soit un montant global de 1,1 million à 2,7 millions d'euros que pourrait avoir à régler Carrefour Market.

La cour d'appel se prononçait sur des dossiers déposés devant 12 conseils de Prud'hommes différents du Nord/Pas-de-Calais. "On a 1.600 dossiers sur toute la France, le Nord/Pas-de-Calais c'était un gros morceau. Un tiers des dossiers gagnés en cour d'appel, c'est très bien pour le futur", a souligné Franck Dutertre, délégué national CFDT Carrefour Market et lui-même salarié à Calais.

Interrogée par l'AFP, la direction de Carrefour a dit "prendre acte de la décision de la cour d'appel et précise qu'il y a un accord ouvert à la signature sur les tenues de travail avec les partenaires sociaux".

Bravo à la Justice française d'avoir accordé gain de cause à ces personnels, il y a des jours où on peut être fiers des décisions prises.

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Publié dans : ACTUALITE
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés