PRESSE QUI ROULE

Publié le par Stella Vidal

REDIFFUSION
Cette chanson de Florent Pagny est dédiée à Gaston, personnage imaginaire mais perfide et à sa bande de rats.
 

rataur--veil.gif
Le rat dès le réveil, yeux globuleux se demande sur qui il va tirer aujourd'hui...

 

Presse qui roule pas vraiment cool.
Presse qui coule nous casse les couilles...
Vous êtes quelques uns à vous croire divins.
Des pseudo-intellos qui jouez du stylo.
Des artistes ratés vous êtes nés frustrés...

Presse qui roule pas vraiment cool.
Presse qui coule nous casse les couilles...
Je vous fais la confesse je n'vais pas vous rater.
Vous écrivez sans cesse dans le but de casser
Occupez-vous de vos fesses, laissez-nous travailler

Presse qui roule pas vraiment cool.
Presse qui coule nous casse les couilles...
Rédacteurs en Chef relisez vos papiers.
De vos sous-fifres chefs qui cherchent à exister.
A travers l'agression pas pour l'information...

Presse qui roule pas vraiment cool.
Presse qui coule nous casse les couilles...
Journalistes aigris, pervers ou jalousie.
Que vous n'appréciez pas cela est votre droit.
Dites-le simplement au lieu d'être méchants...

Presse qui roule pas vraiment cool.
Presse qui coule nous casse les couilles...
Je vous refais confesse je n'vais pas accepter.
Vous attaquez sans cesse sur notre vérité.
Le pouvoir de la presse ; c'est facile de casser !...

Presse qui roule pas vraiment cool.
Presse qui coule nous casse les couilles...
A vous Madame la presse  ne vous méprenez pas.
Cette chanson s'adresse à la famille des rats.

Au Café de Gaston, au gnome, au roi des rats

Excusez maladresse, mais je leur dois bien ça.

Presse qui roule pas vraiment cool.

Presse qui coule nous casse les couilles.

Presse qui roule pas vraiment cool.

Presse qui coule me casse les couilles.

 
SCHTROUMPH.gif
le schtroumph aigri

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog