BERNADETTE CHIRAC : HOLLANDE N'A PAS LE GABARIT

Publié le par Stella Vidal

 

Bernadette Chirac décrit le chef de l'État comme quelqu'un de «très tenace, de très énergique».
Bernadette Chirac décrit le chef de l'État comme quelqu'un de «très tenace, de très énergique». Crédits photo : JEAN-PIERRE MULLER/AFP


Conseillère générale du canton de Corrèze, l'épouse de l'ancien président soutient Nicolas Sarkozy, alors que Jacques Chirac a laissé entendre qu'il voterait pour le candidat socialiste.

À Tulle, c'était vendredi matin la dernière session du conseil général de Corrèze avant la présidentielle. Quelques minutes avant l'arrivée du président du département, François Hollande, sa plus illustre opposante, Bernadette Chirac, s'installe dans la salle. L'épouse de l'ancien président assène son commentaire sur la campagne: «Nicolas Sarkozy a pris de l'avance sur les vrais sujets: l'Europe, la crise…». Elle décrit le chef de l'État comme quelqu'un de «très tenace, de très énergique». «Il dit bonjour à tout le monde», ajoute-t-elle. «Il a une grande mémoire, il n'oublie rien».


À l'inverse, son portrait du candidat socialiste est sévère. «François Hollande est quelqu'un de parfaitement courtois, mais ce n'est pas le gabarit d'un président». «Vous savez, il faut beaucoup d'expérience pour être président de la République, il faut une longue formation politique, il faut avoir été ministre, il faut avoir beaucoup fréquenté l'international. Qui vivra verra», a-t-elle dit.


Bernadette Chirac avait été particulièrement applaudie lors du meeting du chef de l'État à Villepinte. Son époux, en revanche, avait suscité l'émoi de la majorité l'année dernière lorsqu'il avait «plaisanté» en assurant qu'il voterait François Hollande. Ce qu'il confirme régulièrement en privé. Un article paru la semaine dernière dans Le Canard Enchaîné affirmant que Claude Chirac voterait, elle aussi, pour le candidat socialiste avait rajouté du trouble sur l'opinion de la famille Chirac sur la présidentielle. Bernadette Chirac élude: elle ne parle pas politique en famille. «On a d'autres débats, d'autres soucis», lâche-t-elle.

«On ne peut pas plaire à tout le monde»

À un mois du premier tour, l'épouse de l'ancien président se montre confiante. «Une élection c'est toujours une surprise». Jeudi soir, l'ancienne première dame était l'invitée d'honneur d'un meeting tenu par le ministre du Travail Xavier Bertrand à Egletons.


Interrogé sur le commentaire de son opposante locale, François Hollande relativise en souriant: «On ne peut pas plaire à tout le monde.» Ouvrant peut-être «sa dernière séance, comme dirait l'autre», du conseil général, le candidat socialiste a demandé une minute de silence en hommage aux victimes de Mohamed Merah. «Je ferai en sorte, quoi qu'il soit décidé par le peuple français, d'être fidèle au département», a-t-il aussi déclaré.

Commenter cet article

:0014: ♥ dom ♥ 24/03/2012


Elle ne perd pas la tête, elle !


Bon week-end.
Bisoux


Christian-Bernard Vidal 24/03/2012


Hollande est un affabulateur Quand à Nadette, pardon
Bernadette devrait faire la leçon à son chenapan de marie et surtout le priver de gâteries s’il ne se tient pas bien à table (si tu vois ce que je veux dire !!) quoi que, à son âge il doit
surtout chanter « souvenir, souvenir »  


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog