RACHIDA DATI, ERIC BESSON : identité nationale

Publié le par Stella Vidal

rachidadati.jpgConfidentiel Identité: Dati fait salle comble

L’ancienne garde des Sceaux, qui attend de prêter serment avant d’exercer la profession d’avocat en nom propre, multiplie les réunions en province sur l’identité nationale. Et fait, à chaque fois, salle comble. Après Mantes-la-Jolie, Strasbourg et Toulouse, elle ira à Sens le 21 janvier, puis à Avignon et dans le Nord en février. «Les militants du FN sont toujours nombreux, dit-elle, mais les débats sont sereins et constructifs.»

3884764654_afcd1da120.jpg

Alors que le débat sur l'identité nationale se poursuit cahin-caha, François Fillon a réaffirmé avec insistance son « amitié » à Éric Besson qui venait de faire part de son intention d'écouter davantage la presse. « Si j'ai un conseil à te donner en ce début d'année, c'est d'oublier la résolution que tu as évoquée. Il faut évidemment que tu ne suives pas l'avis des médias. C'est la meilleure façon naturellement d'échouer en 2010 », a ironisé le premier ministre.

Il y a en effet, un plus grand risque à ne pas discuter des problèmes qu'à accepter d'en débattre. Il est assez paradoxal que ceux qui passent tout leur temps à vanter les mérites de la démocratie participative se mettent à expliquer qu'il est dangereux de donner la parole aux citoyens.

François Fillon ne s'est non plus pas privé pour s'en prendre aux « commentateurs », coupables à ses yeux d'avoir critiqué les vœux de Nicolas Sarkozy. Revenant sur la gestion de la crise économique en 2009, le premier ministre a estimé que le chef de l'État avait raison de dire que « la France est à l'origine de la coordination des États face à la crise ». « Ce n'est pas de l'autosatisfaction comme je l'entends. Ce sont des faits », a-t-il martelé.


Il nous faut soutenir ce débat sur l'identité nationale, le prendre à la légère comme beaucoup trop le font nous conduit vers un grand danger, celui de livrer la France à n'importe qui, n'importe comment. Soyons en conscient avant qu'il ne soit trop tard.

abientot2-copie-1.gif

 

Commenter cet article

dubruel 09/01/2010


comme monsieur Laporte a assuré que ce n'était pas lui le papa du bébé de Dati, serait-ce Beson?? (pardon pour la grossièreté du nom propre, mon blog, t'en souviens-tu, s'appelle dérision!)

par ailleurs, me vient une idée saugrenue (encore une !!) ...et si mme dati, dans sa nouvelle profession indépendante voulait récupérer quelques anciens clients du Président sarko??
à moins que le dit président lui donne à traiter quelques dossiers comprométants ...va -t-en savouaire !! (j'ai vraiment de ces idées !!!...)


Melly 09/01/2010


ben oui, revenons en à "la burqua" pour toutes les filles dans les collèges & lycées tant qu'on y est !!

pfff !

on veut être "tous pareils" ???


:0014:dom 10/01/2010



Hé oui, il faut que la France reste française ...
(Pas trop envie de me prendre la tête, ce matin )

Bon dimanche ! Bisoux +$$$






kéline 11/01/2010


Bien sûr qu'il faut entendre tout le monde s'exprimer !! La parole refoulée ou interdite fait trop de mal que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan social.
Si ce qu'il ressort du débat concerne religion et liberté de la femme, il faut quand même pouvoir l'entendre même par ceux qui veulent clouer le bec aux autres !
 Bisous ma chère Stella


Matt Meurdocque 20/01/2010


Bonjour Stella,

tu en as qui te diront que c'est la liberté des femmes de mettre ou non la burqa .... on est d'accord pas de signes constituant une atteinte a la dignité des femmes dans ce pays. J'ai deux petites
filles et je n'ai pas envie qu'elles penseNt qu'en France, les femmes sont moins bien traitées que les hommes ....



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog