ZEMMOUR SUR RTL : LA FAUSSE AFFAIRE TAUBIRA

Publié le par Stella Vidal

Sa chronique sur la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a ému SOS Racisme et le Mrap. Soupçonné de racisme et misogynie, Éric Zemmour se défend mais Renaud Revel évoque son départ de RTL. Rumeur malveillante ? Éric Zemmour doit-il quitter la première radio de France ?

 Éric Zemmour a dénoncé, ce lundi, dans sa chronique "Z comme Zemmour" sur RTL "des Torquemadas de café du commerce", des "professionnels de l'indignation tarifée" qui voudraient le faire taire. C'est en bonne voie : selon certaines sources, il serait poussé vers la sortie. Zemmour victime d'une inquisition ? Mais que s'est-il passé ? 

 

Qui accuse Éric Zemmour ? Le Mrap s'était dit "scandalisé" par une chronique "haineuse, raciste et misogyne" d'Éric Zemmour. SOS Racisme a dénoncé la "haine quotidienne" distillée par l'intéressé avec "la sollicitude de RTL". 

 

Quels propos d'Éric Zemmour sont considérés comme haineux, racistes et misogynes par les deux associations ? Dans sa chronique du 23 mai dernier, Éric Zemmour s'en prenait à la ministre de la Justice, Christiane Taubira : "En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais". L'intégralité de la chronique est ici : 

 

 

Vidéo - "Z comme Zemmour" du 23/05/12 "Comme un petit parfum de mai 1981 sur la place Vendôme" (RTL)

 

En s'attaquant à la ministre d'origine guyanaise, Zemmour s'est-il montré misogyne et raciste ?

 

La parole est à la défense. Ce lundi matin, Éric Zemmour s'est défendu de toute attaque personnelle : "Quand je me moque, deux jours avant, de Montebourg, ce n'est pas l'homme blanc que j'attaque. Quand je dénonçais Bachelot, ce n'était pas la femme que j'attaquais. Je fais une analyse politique, idéologique, les personnes ne sont pas en cause". 

 

Verdict ? Selon Renaud Revel, Éric Zemmour signerait en ce moment ses dernières chroniques. Il serait débarqué de la matinale de la première radio de France à la rentrée. Le chroniqueur a réagi en attaquant l'Express pour "rumeur malveillantes". À RTL, la direction réfléchit toutefois à une refonte de la matinale, concernant notamment Éric Zemmour, jugé "trop clivant"

 

Éric Zemmour avait déjà été condamné par la justice en déclarant que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes". Tiens, RTL ne l'avait pas viré à ce moment-là. Mais alors pourquoi le ferait-elle aujourd'hui ? 

 

Et si la liberté d'expression était définitivement menacée dans notre pays ? Et si cette gauche donneuse de leçons voulait nous museler, nous asservir ? Et si nous, les Français de couleur blanche étions la cible privilégiée de toutes ces associations qui vivent sous perfusion de l'Etat, et si nous étions tout simplement victimes du racisme anti-blanc ? La question est vraiment posée, cela mérite une réflexion, et vite !

 


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog